Réussir son plat traditionnel (jwaz, ou tajine)

Pour réussir un plat traditionnel Algérien que se soit un jwaz, une chroba, ou un couscous, il y’a quelques ingrédients et étapes à suivre pour ne pas les rater. Je vais partagez avec vous les secrets que j’ai appris de ma mère et mes grands mères.

Il faut dire qu’avant de me marier je n’était pas une cuisinière hors père, je trouvais les plats traditionnels Algériens difficile à réaliser, et des fois c’était pas aussi bon que ceux de ma mère.

C’est une fois mariée que j’ai commencé à bien cuisiner, je n’égalerais jamais ma mère, c’est normal!, mais j’ai constaté que mes plats sont beaucoup plus goûteux qu’avant.

J’ai donc décidé de me mettre à la cuisine traditionnelle ancestrale, car les recettes traditionnelles de cuisine algérienne ont été modifiée au fil du temps et ont perdus de leurs charme.

Pour ce faire j’ai téléchargé un livre de cuisine Algérienne que ma mère possédait, et j’ai suivi les recettes à la lettre, et finalement il fallait juste appliquer certaines règles, et utiliser des aliments clés pour pouvoir réussir ses plats.

  1. Ingrédient secret N°1: le « Smen
    Le smen est une graisse végétale utilisé dans la cuisine traditionnelle en Afrique du Nord et au Moyen-Orient. Dans certains pays on l’appelle le « Ghee », elle a été abandonné au fil du temps pour avoir eu la réputation d’être trop grasse, . Il est vrai qu’avant elle était a base de graisse animale, sauf que aujourd’hui on trouve dans les commerces du Smen végétal, et 0% cholesterol, et il est aussi bon, Alors pourquoi s’en priver.
    Le smen est utilisé aussi bien dans les couscous et les tajines que dans certaines pâtisserie. Il a une odeur très forte, facilement reconnaissable par les connaisseurs.
    Donc si vous voulez réussir un plat traditionnel que se soit un Jwaz, tajine, chorba, ou couscous, une cuillère à soupe de smen est obligatoire, croyez moi ça change tout.
  2. Temps de cuisson
    Pour réussir un tajine ou jwaz, on oublie la cocote minute, on prend une belle marmite ou un tajine de préférence en argile, c’est encore meilleur, mais ne vous en faites pas si vous n’en avez pas une simple marmite anti-adhésive suffit largement.
    Ensuite, il faut laisser mijoter vos légumes ou votre viande à feu très doux, le plus doux possible jusqu’à cuisson complète..
    Notez que certaines viandes prenne au moins une heure de temps pour cuire, notamment le veau.
  3. Ingrédient secret N°2: les épices
    Les épices sont très importantes pour réussir son plats, il faut savoir que nos plats sont très parfumés, donc si on se contente que de sel et poivre, il faut pas s’attendre à avoir une merveille.
    Les épices doivent être bien bien choisies, personnellement je les achète en paquet fermés, puis je les mets dans des récipient hermétique, car si elles restent à découvert elles perdent leurs parfums et leurs saveurs.

  4. Ingrédient secret N°3: les herbes fraîches
    Les herbes fraîches sont la clés du plat, elle apportent une fraîcheur et une saveur exceptionnelle au plat. Non seulement on les mets à la cuisson mais surtout on en parsème sur le plat une fois qu’on éteint la marmite c’est encore mieux.
  5. Ingrédient secret N°4: les légumes
    Bien sure un plat réussi = des légumes bien fraîches, par exemples si vous utilisez des courgettes pas très fraîches, elle  donneront un goût amer et ce sera pas bon,par contre si elle sont bien fraîches, luisantes et fermes, elles auront un gout sucrée et très bon, donc choisissez bien vos légumes.
  6. Ingrédient secret N°5: La viande
    Et oui le choix de la viande change tout, pour la plupart des plats traditionnels Algériens, on utilise du mouton, il a tendance a être remplacé par du bœuf parce qu’il est plus gras, mais il faut dire ce qu’il en ai, un plat à base de mouton est beaucoup plus goûteux qu’avec du bœuf, c’est le jour et la nuit.

Categories: Secrets Cuisine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *